La crainte du verbe dans la supraconscience selon Manon

Parler est la clé de la supraconscience

La crainte provient de l’âme, c’est-à-dire, de notre état émotif face à notre crainte. Peur de perdre la face, peur du jugement, peur du rejet. On préfère se taire parce que c’est plus facile et confortable.  Cela va au-delà du ressentit. Parce qu’on vit de mémoire, on revoit toute les fois ou on a créé une dispute parque le verbe n’était pas en harmonie avec notre ressentie. À qui cela n’est pas arrivé?  On se rappelle l’épouvante la veille d’un orale à l’école.  L’humiliation subit parce qu’un être supérieur académiquement démolit systématiquement notre parole par ses théories fumantes plein de mot creux mais destructeur pour te faire sentir petit.  L’homme qui aime s’entendre parlé sans jamais écouter. Ou encore l’être manipulateur qui te soul de mots, qui prend 10 mots pour dire une chose, lorsqu’en fait 3 mots auraient suffit. Plus il y a d’universitaire et plus cette calamité me saute aux yeux.

La crainte d’évoluer parce que l’involution est du connu, parce que les gens autour de soi se vautrent dans l’involution, le nez collé sur leur cellulaire.  Amazone, Facebook et Casino sont le centre de leur vie. Plus les temps avancent moins l’occasion de prendre la parole nous est donné. Ce n’est pas surprenant de voir autant de commentaires sur les réseaux sociaux. On voit apparaître la censure par Facebook et YouTube. L’homme est forcé d’évoluer et internet aura été le plus grand outil pour l’humanité afin de créer le verbe. C’est sur que pour la plupart, c’est inconscient mais parfois je vois des étincelles d’intelligence et je me dis que tout n’est pas perdu.

La crainte du verbe c’est aussi la peur de ne pas respecter l’autre dans son évolution. La crainte de lui causer un choc surtout lorsque le contact avec le double n’est pas encore établi.  Je suis entouré d’homme et de femme avec divers religion ou la mémoire de la race est très forte. C’est une chose de répondre à une amie qui vient te rendre visite et une voisine de fraîche date qui à soif de connaissance.

La pensée vient d’ailleurs.  Je me rends compte subtilement que plus on pense et plus la parole se bloque.  Mes meilleures performances oratoires ont toujours été spontanées, sans aucune pensée. Dès que la parole se colore de spiritualité ou d’émotion, elle se bloque. 

Je suis un feu qui s’apprête à exploser. Ma parole deviendra froide, sans coloration et proviendra du canal mental. Ma parole doit évoluer et ce que je dis aujourd’hui, ne sera plus vrai demain. Je sens l’urgence d’exploser depuis le berceau avec ce rêve récurent d’une horloge dont les aiguilles qui tournent d’abord lentement et ensuite de plus en plus vite. La libération sera pour moi le dépassement de cette crainte et avoir le plaisir de me lancer dans le vide. Aller droit au but, c’est comme cela que je suis. Simple, direct dans la mire et évolutive.

Une réflexion sur “La crainte du verbe dans la supraconscience selon Manon

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s